Isolement, difficultés de communication, exclusion, les six millions de personnes atteintes de troubles de l’audition en France, sont plus vulnérables face aux questions de santé. L’accès aux soins et aux informations relatives à la santé relèvent souvent du parcours du combattant.

C’est pour identifier plus finement ces difficultés que la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) lancent le Baromètre santé sourds et malentendants (BSSM).

La santé des personnes à handicap sensoriel constitue « un enjeu de société », estime l’INPES.

Cette première grande enquête nationale sur la santé des personnes sourdes, malentendantes ou ayant des troubles de l’audition (acouphènes, hyperacousie…) se déroule de fin juin à fin décembre 2011, à partir du site
bssm.inpes.fr.

Ce baromètre permettra de décrire les comportements, attitudes et perceptions des personnes sourdes et malentendantes en matière de santé et de les comparer aux enseignements du Baromètre santé mené régulièrement en population générale par l’INPES.