Plusieurs importants décrets sur la loi de réforme des retraites ont été pris le 30 décembre et publiés au Journal officiel du 31 décembre, à la veille nouvel an.

Parmi les textes publiés, le décret reculant l’âge légal de la retraite de 60 à 62 ans, à raison de 4 quatre mois par an et ce dès le 1er juillet prochain. Il s’appliquera donc à tous les assurés nés après le 1er juillet 1951 qui travailleront 4 mois de plus. Pour ceux nés en 1952, ce sera 8 mois de plus, 1 an pour ceux nés en 1953 et ainsi de suite. Ceux nés après le 1er janvier 1956 devront donc aller jusqu’à 62 ans.

Ce décret concerne également les carrières longues. Pour continuer à en bénéficier, les salariés ayant commencé à travailler très jeunes devront avoir cotisé deux ans de plus que la durée requise pour le taux plein.

D’autres articles de ce décret concernent également les parents s’étant occupé d’un enfant lourdement handicapé qui pourront continuer à partir à 65 ans sans décote, les mères de trois enfants, nées entre 1951 et 1955, ayant arrêté de travailler pour les élever, et la retraite à taux plein à 65 ans pour les travailleurs handicapés.

Le texte sur l’alignement progressif (en dix ans) du taux de cotisation retraite des fonctionnaires sur celui des salariés du privé est également paru. Il passera de 7,85 % à 10,55 % au cours des prochaines années. La cessation progressive d’activité est supprimée à compter du 1er janvier 2011.

Enfin, le calcul des rachats de trimestre d’années d’études est modifié et un autre décret pérennise le dispositif permettant à certains salariés de continuer à travailler à temps partiel tout en ayant une partie de leur pension.

Le Journal officiel du 31/12/2010. Voir au chapitre Ministère du travail, de l’emploi et de la santé, les décrets n° 2010-1730; n° 2010-1734, n° 2010-1737, n° 2010-1738 et n° 2010-1739 :

www.legifrance.gouv.fr