Navigation article

Alimentation

Repas de fêtes, sans prise de tête

Pas question de commencer un régime en cette fin d'année, mais hors de question de prendre 10 kilos pendant les fêtes ou de faire bondir notre taux de cholestérol. Quelques conseils pour festoyer léger.

Les boissons

Optez pour la coupe de champagne ou le verre de vin blanc. Les autres boissons alcoolisées, comme le whisky, les punchs et autres cocktails, sont plus caloriques car elles contiennent beaucoup de sucre. Pensez à picorer un ou deux toasts en apéritif pour ne pas avoir le ventre vide. Préférez les crudités, tomates-cerises, céleri en branche, carottes en bâtonnets..., aux traditionnelles chips et autres cacahuètes grillées.

Les entrées

Décomplexez-vous avec les coquillages, mollusques et crustacés. Ils sont riches en éléments nutritionnels et peu caloriques. Fuyez par contre la mayonnaise et le pain beurré avec les huîtres. Pour le foie gras, riche en graisses, un ou deux petits toasts suffiront (une tranche de foie gras apporte 180 kcal !). Egalement pauvres en graisses, mais riches en protéines et en vitamines moins répandues ailleurs (PP et B12), la truite et l'espadon fumés sont plus originaux et contiennent trois fois moins de lipides (graisses) que le saumon.

Plats principaux

Les volailles sont les stars de la fête. Savoureuses, peu caloriques, on peut les cuisiner sans trop de matières grasses, accompagnées du couple féculents-légumes verts. En revanche, méfiez-vous des plats en sauce et des fritures.

Levez le pied sur le fromage

Bien que riches en calcium, les fromages restent des produits assez gras. N'en abusez pas. Servez-vous raisonnablement (deux ou trois petits morceaux avec un peu de pain), car il reste encore le dessert... Et consommez votre fromage sans beurre.

Les desserts de fête

Traditionnellement, les repas de réveillon se terminent avec une bûche à la crème au beurre et au chocolat... Sachez casser les habitudes et proposez plutôt des sorbets, une salade de fruits exotiques ou une salade d'agrumes (oranges, mandarines, pamplemousses, avec un zeste de cannelle pour ôter l'acidité).

C'est la saison du chocolat !

Profitez-en ! N'en mangez pas un kilo par jour, mais surtout ne vous en privez pas. Le chocolat contient une centaine de substances antioxydantes. Ces substances possèdent de multiples vertus : énergisantes, anti-vieillissement avec la vitamine E et surtout les flavonoïdes (antioxydants et bons pour le cœur), et ce sont d'excellents décontractants musculaires par sa richesse en magnésium. Le chocolat est aussi riche en phosphore, en potassium et en fer. 100 grammes de chocolat fournissent un tiers des besoins journaliers de ces minéraux. De plus, le chocolat n'a pas d'effet positif ou négatif sur le mauvais cholestérol. Le beurre de cacao est en effet constitué à égalité d'acides gras saturés qui favorisent la formation du "mauvais" cholestérol et d'acides gras insaturés qui favorisent eux le "bon" cholestérol. Bonnes fêtes et bon appétit !

Apport calorique par produit en kcal pour 100 g
Huître : 70
Crabe : 130
Dinde : 140
Saumon fumé : 180
Foie gras : 450
Fromage de chèvre : 367
Roquefort : 370
 
Les alcools
Une flûte de champagne brut : 90 kcal
Un verre de vin rouge à 12° : 80 kcal
Un verre de whisky : 300 kcal
Un petit verre de porto : 80 kcal

Vos réactions

Dans la même rubrique

Bien-être

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction