La rentrée scolaire représente un budget conséquent pour les familles. Cette année, il est en nette augmentation : + 3,4 %. Un enfant en CP coûte 151 euros, un collégien qui rentre en 6e, 338 euros, d’après la Confédération syndicale des familles.

La Confédération syndicale des familles (Csf), qui regroupe plusieurs associations familiales, estime dans une étude, à près de 3,4 % la hausse du budget moyen consacré par les familles à la rentrée scolaire cette année (fournitures scolaires, tenues sportives, frais annexes comme l’assurance, les photos de classe, la coopérative scolaire…).

La rentrée d’un enfant en CP coûte 151 euros (+ 0,76 % par rapport à l’année dern!ère) tandis que celle d’un collégien en 6e est évaluée à 338 euros (+ 3,82 %). La facture grimpe à 406 euros pour un lycéen entrant en seconde générale (+ 4,40 %), 415 euros pour une seconde pro sanitaire et social (+ 4,11 %) et près de 687 euros pour un enfant en seconde de bac pro industriel (+ 2,04 %).

Les familles interrogées rapportent que les listes de fournitures sont toujours conséquentes, certaines pouvant contenir jusqu’à 71 articles.

Par exemple : une famille de trois enfants (un en Bts, un en 1re STI – voie technologique – un en seconde professionnelle industrielle) consacrera en septembre quelque 3 014 euros à la rentrée scolaire, un montant qui dépasse les revenus, allocations diverses comprises, de nombre de familles modestes. A noter que les bourses sont versées en octobre ou novembre.

Les équipements sportifs grèvent le budget

Le sport tient une part importante dans le budget de la rentrée, d’après la Csf, qui l’explique par la demande de plus en plus fréquente des établissements d’un double équipement : par exemple une paire de baskets pour le gymnase et une pour l’extérieur. D’autre part, la Csf note que les parents n’achètent pas forcément les produits peu chers qui ne tiennent pas toute l’année scolaire.

Des aides différentes selon les Régions

Les manuels scolaires, qui sont à la charge des familles à partir du lycée, ne sont pas pris en compte, en raison des disparités entre les régions. D’après la Csf, 10 d’entre elles pratiquent la dotation aux établissements pour le prêt des manuels aux élèves (Auvergne, Bourgogne, Centre, Franche-Comté, Guyane (pour 3 manuels), Ile-de-France, Languedoc-Roussillon, Limousin, Paca, Pays de la Loire), 8 d’entre elles les dotent également pour le prêt de l’équipement professionnel (tenues et chaussures de sécurité, équipements de protection individuelle, outils professionnels), les deux autres (Centre-Pays de Loire et Limousin) proposant une aide directe aux familles.

Ainsi, la Csf recomande la généralisation du prêt des manuels scolaires, de l’équipement professionnel pour certaines sections ainsi que la gratuité des transports comme dans l’Ain, un des départements qui prend en charge intégralement le coût du transport de la plupart des élèves fréquentant les écoles primaires, les collèges et les lycées publics ou privés sous contrat, à condition d’être domiciliés dans le département. e qui représente une économie pour les familles de 662 € en moyenne par élève et par an.