Le taux de remboursement des médicaments de 15 % pourrait disparaître.

Dominique Polton, présidente du groupe de travail sur  l’évaluation des produits de santé, vient de présenter les fruits de son travail. Le taux de remboursement limité à 15 % pour les médicaments, dont service médical rendu (Smr) est faible, pourrait bien disparaître. Actuellement, trois taux de remboursement des médicaments par l’assurance-maladie coexistent : 60 %, 30 % et 15 %.

Dominique Polton a présenté au ministère cinq scénarios pour la politique de prise en charge du médicament, dont trois s’attaquent aux taux de remboursement. Et pourraient bien avoir la faveur de la ministre en période de restriction budgétaire…

Selon le journal les Echos du 13 août, parmi ces pistes de travail, l’une prévoit la seule suppression du taux de 15 %, tandis que les deux autres « révolutionneraient le dispositif en évoluant « vers un taux unique de remboursement ».

Toujours selon le journal les Echos, « dans le dernier scénario proposé, l’experte y ajoute la création d’un “remboursement dérogatoire temporaire”, par exemple pour les médicaments rendant un service médical faible mais sans alternative thérapeutique ».

Dominique Polton s’est engagée à revenir le 8 septembre devant le groupe de travail avec des propositions arrêtées.