14 % seulement des personnes dépendantes peuvent se payer une maison de retraite, d’après un sondage réalisé par TNS Sofres. Pas étonnant quand on connaît le prix moyen, qui est de 2 200 euros par mois. Du côte des familles, une grande inquiétude également, car 42 % se disent incapables de payer pour leurs parents. A l’heure où le débat national sur le 5ème risque est lancé, considéré comme un enjeu majeur et une priorité pour le gouvernement, le chantier est immense quand on sait que 55% des Français déclarent qu’ils ne se sentiraient pas capable de prendre en charge une personne âgée dépendante. Plus d’un sur quatre (28%) se disent même totalement démunis.

Ce sondage met en évidence l’urgence de moyens adaptés et d’actions concrètes dans ce domaine, par exemple de régler la question du reste à charge trop élevé pour les résidents en maison de retraite et leur famille.

Mais les maisons de retraite (qui ont en plus mauvaise presse) ne sont peut-être pas la panacée et les familles interrogées souhaitent qu’on leur propose des solutions pour le maintien à domicile de leur parents. 83% des Français estiment ainsi que les personnes âgées ne souhaitent pas aller en maison de retraite, et 77% qu’on y met ses parents à contrecœur, par un choix contraint.

Parmi les moyens que les personnes interrogées réclament le plus fréquemment (au total 59 %) figurent : des personnels qualifiés supplémentaires, un encadrement renforcé des personnels, la présence d’un personnel médical permanent ou encore la mise en place de structures d’écoute et d’accompagnement des personnels.

La création d’un 5e risque de la protection sociale apparaît comme incontournable aux côtés de la maladie, de la famille, des retraites et des accidents du travail.

6ème Baromètre TNS Sofres sur « Les Français et le grand âge » réalisée à l’initiative de la Fédération hospitalière de France (FHF) avec le Mensuel des maisons de retraite www.tns-sofres.com