Navigation article

Mode de vie

Qu'est-ce qui fait courir les Français ?

Dans la rue, dans les parcs, au bord des rivières…on court. On court seul, entre amis, en couple, ou, de plus en plus, dans de grands rassemblements. On court pour le plaisir, pour garder la forme, et très souvent, on court solidaire.

C’est un vrai raz-de-marée. Depuis quelques années, les Français courent. Certes, il y a toujours eu en France des joggers et des licenciés de la Fédération française d’athlétisme (Ffa) pratiquant la course en compétition. Mais la folie du running, pratique libre (hors fédération) de la course à pied, régulière et intensive, s’accompagnant de participations à des manifestations sportives, s’est emparée de l’Hexagone. Selon la dernière étude de la Ffa, la France compte aujourd’hui 12 millions de pratiquants réguliers, soit 19 % de la population.

Pour mémoire, ils étaient 6 millions au début des années 2000. Les trois principales motivations des coureurs à pied sont l’amélioration de leur condition physique (58 %), le maintien en bonne santé (58 %), la perte de poids (35 %). La course s’impose donc comme une activité liée au bien-être. Mais elle n’est pas non plus exempte d’une envie de lien social, de partager avec d’autres un projet collectif, comme en témoigne le nombre de courses solidaires (course des Héros, le 17 juin 2018 à Paris et à Lyon) ou pour la recherche (Odyssea contre le cancer du sein dans 10 villes en France).

Equipement high tech

Yves est de ces coureurs. En octobre, ce Marseillais de cinquante-cinq ans est monté à la capitale pour participer, avec 27 000 autres aficionados, aux 20 kilomètres de Paris. Comme beaucoup, il s’est mis à la course à pied sur le tard, mais est devenu accro : « J’aime la convivialité que l’on retrouve dans ces courses. Il y a une bonne ambiance, de la gaieté, de la solidarité. On s’encourage. Et puis, améliorer son chrono, c’est une manière de se dépasser. » Comme beaucoup de ces nouveaux coureurs, Yves est high tech : chaussures légères à l’amorti parfaitement étudié, vêtements régulant la transpiration… Il possède une montre ultra-sophistiquée qui le renseigne sur son rythme cardiaque, le nombre de calories brûlées, sa vitesse, et lui établit des statistiques. Il a téléchargé une appli qui propose un journal d’entraînement, analyse ses données physiologiques et lui permet de repérer d’autres joggeurs sur le même parcours pour suivre leurs performances, les « liker », les soutenir, les encourager.

A chacun sa course

En France, on compte plus de 6 000 courses organisées par an. Chaque petite ville ou presque propose aujourd’hui une manifestation pédestre. Les itinéraires peuvent aller de 3 km (donc accessibles à tous) jusqu’à des distances bien plus importantes dans des manifestations pour sportifs entraînés comme les marathons de Paris et du Médoc, le « Marseille-Cassis », les « run in » et les trails, courses de l’extrême qui peuvent parfois dépasser les 100 km. Autant dire qu’il y en a pour tous les profils et tous les goûts.

Pour aller plus loin : l’intégralité des manifestations en France

 

Vos réactions

Dans la même rubrique

Protection sociale

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction