Prise en charge des cures thermales, mode d’emploi

La Sécurité sociale prend en charge les cures de dix-huit jours à hauteur de 65 % à 70 %. La cure doit être prescrite par le médecin traitant, par un spécialiste (dans le parcours de soins) ou par un chirurgien-dentiste, et se dérouler dans un établissement conventionné. Le forfait comprend les consultations et les soins thermaux. Sous certaines conditions de ressources (plafond de ressources annuelles inférieur à environ 15 000 euros pour une personne seule), les frais de transport et d’hébergement peuvent éventuellement être pris en charge. Si la cure est liée à une affection de longue durée (Ald), à un accident du travail ou à une maladie professionnelle, le patient peut bénéficier d’indemnités journalières, voire être remboursé à 100 %. Le formulaire de demande de prise en charge doit être rempli par le médecin prescripteur et adressé à la caisse d’assurance-maladie avec, le cas échéant, une déclaration de revenus annuels. Une seule cure par an est remboursée. En cas de refus, la caisse doit justifier sa décision et indiquer des voies de recours.