Navigation article

Prévention

Prévention routière : les parents ne sont pas toujours des modèles

L'enquête de l'association Attitude Prévention apprend que 64 % des enfants interrogés déclarent des comportements risqués de leurs parents sur la route.

L'association Attitude Prévention rassemble tous les assureurs français. L'étude que celle-ci a demandé a été réalisée par Opinion Way, en ligne du 28 mai au 8 juin 2018, sur 1502 parents avec au moins un enfant de moins de 15 ans et sur 500 enfants de 6 à 12 ans. 

Suite aux résultats, l'organisme lance la campagne « Et si nous transmettions la bonne attitude ? » afin de renforcer la sensibilisation des parents. Celle-ci sera diffusée à la télévision et en radio.

Comportement paradoxal

Parmi les attitudes dangereuses, plus de la moitié des enfants disent avoir déjà vu leurs parents au téléphone en conduisant, et un sur dix ne pas toujours avoir porté leur ceinture de sécurité.

Par ailleurs, 27 % des enfants interrogés déclarent avoir, au moins, une fois signalé à leur papa ou maman une conduite risquée. Un fait qui semble être plutôt bien reconnu par les parents.

Cependant, malgré ces attitudes relevées par les enfants, il se considèrent, pour une grande majorité, avoir été fortement sensibilisés aux gestes de sécurité par leurs parents.

Des améliorations

En plus d'être davantage prévoyants en vacances, les mauvaises habitudes sont en baisse par rapport à l'année 2017. Parmi elles; téléphoner au volant, le dépassement de vitesse, conduire en étant fatigué ou plus de 2 heures sans pause, sont en nettes diminution.

53 % des parents s'estiment plus vigilants lorsque leurs enfants sont présents, mais 87 % avoue avoir déjà pris des risques. La plupart justifie cela par la volonté de gagner du temps.

Anastasia Chauchard

 

Vos réactions

Dans la même rubrique

Bien-être

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction