Navigation article

Prévention

Prévenir et soulager le mal de dos

Comment prévenir les maux de dos et quels sont les traitements pour les soulager ?

Qui n’a jamais eu mal au dos ? Nous sommes des millions à nous plaindre de ce mal du siècle : lumbago, sciatique, cruralgie... Comment prévenir ces maux et quels sont les traitements pour les soulager ?

De quoi parle-t-on ?

Lumbago
Douleurs aiguës dans le bas du dos, pouvant devenir chroniques.

Sciatique
Compression du nerf sciatique, parfois suite à une hernie discale. La douleur peut se ressentir tout le long du trajet du nerf, de la fesse jusqu’au pied.

Hernie discale
Déformation d’un disque intervertébral, coussinet situé entre chaque vertèbre et donnant la mobilité à la colonne. Le noyau du disque peut sortir et venir au contact de la racine nerveuse et causer la douleur.

Cruralgie
Compression du nerf crural, situé entre la 4e et la 5e vertèbre lombaire. La douleur est ressentie derrière la cuisse et
peut descendre jusqu’au genou, voire au pied.

Scoliose

Déformation de la colonne qui provoque une torsion d’une ou de plusieurs vertèbres. Elle peut entraîner une déformation du thorax, de l’abdomen et des zones proches de la colonne vertébrale.

Soulager

Qui consulter ?

Le médecin traitant est le premier interlocuteur. Aujourd’hui, on ne conseille plus de cure de repos au lit pour lutter contre les maux de dos. Au contraire, on incite le patient à rester actif et on traite la douleur. Pour un examen plus approfondi, le généraliste orientera vers un rhumatologue.

Traitements médicamenteux

Pour les douleurs légères à modérées : les antalgiques comme le paracétamol, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (Ains). Pour les douleurs plus fortes, on peut associer des produits à base de codéine, des corticoïdes, des myorelaxants, pendant une à deux semaines, pas au-delà.

Les infiltrations épidurales et intra-articulaires de corticoïdes ont un effet à court terme. Ce type de traitement ne doit pas être essayé en première intention. Souvent, deux injections sont nécessaires. La chirurgie, parfois lourde et douloureuse, est à envisager en dernier recours.

Les techniques non médicamenteuses

La kinésithérapie, l’ostéopathie et l’acupuncture sont des traitements efficaces, surtout lorsque les douleurs persistent plus de deux semaines. Une ceinture lombaire et des semelles orthopédiques peuvent être prescrites par
le médecin, pour soulager dans certains cas.

Prévenir

L'activité physique

C’est la meilleure des préventions, et ce, dès le plus jeune âge, afin de garder une excellente mobilitéet une bonne qualité osseuse et articulaire. Tous les sports sont bénéfiques, l’essentiel est de trouver celui qui vous plaît afin de le pratiquer dans la durée et régulièrement. Le yoga et le Pilates, par exemple, renforcent la musculature en profondeur.

Les bonnes positions

Au travail, par exemple, il est conseillé de s’accroupir pour soulever un poids : l’effort portera sur les jambes et non sur le dos. Evitez les torsions. Si vous travaillez devant un écran, choisissez un siège soutenant bien le dos et asseyez-vous bien droit. Posez vos pieds sur un repose-pieds. Levez-vous toutes les deux heures, marchez, étirez-vous.

La nuit

Prenez soin de votre literie. Certains oreillers favorisent la détente musculaire de la nuque.

Et aussi…

Prenez l’habitude de vous tenir droit dans la voiture, à table. De plus, veillez à avoir une bonne alimentation. Le surpoids charge la colonne vertébrale et peut provoquer le mal de dos. Enfin, les chaussures peuvent être une source de douleur : pas de talons hauts qui entraînent une mauvaise posture et une courbure artificielle de la colonne vertébrale.

Pour en savoir plus :
Application pour smartphone : Activ’Dos, lancée par l’assurance-maladie (gratuit).
Ecoles du dos : www.ecoledudos.org

Pour en finir avec le mal de dos, du Dr Bernadette de Gasquet, éd. Albin Michel, 22 €.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Bien-être

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction