« Prescrire » dévoile son palmarès 2011 des livres sur la santé

La revue indépendante Prescrire, connue pour son analyse méthodique des médicaments, a remis ce matin, 6 octobre, son prix 2011 destiné à récompenser un ou plusieurs livres. Cette année, cinq ouvrages qu’elle a jugé fiables et propres à améliorer l’information des soignants et du public, ont été récompensés.

Dis moi, docteur ! Les soins et les actes médicaux expliqués aux enfants et à leurs parents, chez Albin Michel, est écrit par Sparadrap, une association fondée il y a presque 20 ans pour mieux prendre en charge la douleur des enfants. Les enfants y trouveront des réponses simples mais précises à leur question : “A quoi ça sert d’aller chez le dentiste”, “Est-ce que ça fait mal une piqûre”… Les parents y trouveront aussi une aide pour préparer leur enfant à des situations de soins parfois difficiles.

– Les inégalités sociales de santé. Ecrits, aux éditions Economica. Le sociologue Pierre Aïach y regroupe différents textes issus de plus de 30 ans de recherche et souligne le retard français dans ce domaine. Pour lui, ce sont les conditions de vie et de travail de certaines catégories de la population qui déterminent les inégalités de santé, bien plus que les comportements individuels ou encore les difficultés d’accès aux soins.

Mediator, 150 mg : combien de morts ?, Editions-dialogues.fr. Irène Frachon, pneumologue de Brest, y raconte le scandale du Mediator. Conflits d’intérêts, non prise en compte des effets indésirables par le laboratoire Servier qui l’a commercialisé, et encore moins par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) censée protéger les patients… tout est dit. Excepté qu’au départ, l’auteur avait proposé son livre à une grande maison d’édition parisienne qui n’en a pas voulu.

Le retour à domicile après un AVC, guide pour le patient et sa famille, chez John Libbey Eurotext. Ecrit par un groupe de soignants et coordonné par Catherine Morin, ce livre explique ce qu’est un accident vasculaire cérébral et propose des conseils pour faire face aux différents handicaps qui peuvent en découler. Un sujet qui touche beaucoup de familles et dont on parle rarement.

Grossesse et travail. Quels sont les risques pour l’enfant à naître, ouvrage collectif publié par l’Institut National de Recherche et de Sécurité (Inrs). Les auteurs rappelle qu’environ 1 500 enfants naissent chaque année avec une mère qui travaille et qui est potentiellement exposée à des risques professionnels et proposent qu’un observatoire de ces grossesses soit mis en place pour recenser les risques – ou pas – pour le fœtus.