La revue indépendante Prescrire a rendu son palmarès 2010 dans les trois domaines du médicament, du conditionnement et de l’information. Cet événement récompense les innovations pour le bien des patients.

Pour le médicament, pas de Pilule d’Or [fn]La Pilule d’Or est attribuée aux médicaments qui constituent un progrès thérapeutique décisif.[/fn] mais un tableau d’honneur pour le produit Glivec qui a fait ses preuves dans les tumeurs stromales digestives inopérables ou métastasées. Malgré des effets secondaires, le médicament reste efficace dans ce genre de pahtologie.

A noter quand même le vaccin contre l’encéphalite japonaise qui a été cité au palmarès et qui dans certaines conditions est fortement immunogène pour les voyageurs adutes séjournant en Asie.

Quant au conditionnement, aucune palme n’a été attribuée mais des cartons rouges notamment pour le sirop Codotussyl toux sèche enfants. Prescrire lui reproche un étiquetage fantaisiste escamotant la dénomination commune internationale (DCI).

Pour le palmarès 2010 de l’information (c’est-à dire l’information fournie à Prescrire par les firmes pour les médicaments présentés dans le «Rayon des nouveautés» durant l’année écoulée), les firmes à l’honneur sont : Janssen-Cilag, Nycomed, Sanofi Pasteur MSD. Les lanternes rouges de l’information sont : Allergan, Ipsen, roche, Servier…

Parmi les médicaments nouvellement commercialisés, analysés par la revue, la moitié environ «n’apporte rien de nouveau », c’est-à-dire sont sans intérêt pour améliorer les soins ou la qualité de vie du patient.

Autant de dépenses inutiles ou dangereuses, payées soit par les patients soit indirectement par l’ensemble des cotisations. L’exemple du Médiator (médicament prescrit contre le diabète pour des personnes en surpoids ou obèses, mais principalement utilisé comme coupe-faim) et retiré du marché en 2009) est édifiant.

Prescrire est une revue indépendante financée exclusivement par les abonnements individuels de ses lecteurs et qui ne reçoit aucune subvention, ni aucun financement pour insertion de publicité.

Le site www.prescrire.org