Navigation article

Travail

Prélèvement à la source : coup d’envoi en janvier

A partir du 1er janvier 2019, le mode de paiement des impôts change : ils seront désormais prélevés avant le versement des salaires, pensions, etc. Une petite révolution…

Les revenus concernés

La plupart des revenus seront soumis au prélèvement à la source : salaires, pensions de retraite, allocations chômage et rentes viagères à titre gratuit subiront une retenue mensuelle appliquée directement par l’organisme qui verse la rémunération. Les autres revenus, comme les revenus fonciers ou ceux perçus par les travailleurs indépendants (Bic, Bnc, BA 1 ), seront fiscalisés sous forme d’acomptes directement prélevés par l’administration fiscale sur le compte des contribuables. Les revenus de placements financiers ou de plus-values immobilières conserveront leurs propres modalités d’imposition.

Le taux personnalisé

Sans démarche de la part du contribuable, le taux de prélèvement utilisé sera le taux personnalisé du foyer. Il est calculé sur la base de la dernière déclaration de revenus. Vous le trouverez sur votre compte sur le site impots.gouv.fr.
Les conjoints pourront opter, s’ils le souhaitent, pour un taux personnalisé individualisé en fonction de leurs revenus respectifs.

Le taux non personnalisé

Les salariés peuvent décider de ne pas transmettre leur taux personnalisé à leur employeur. Dans ce cas, celui-ci appliquera un taux qui dépendra uniquement du montant de la rémunération et non de la situation de famille.
Le contribuable devra alors verser chaque mois à l’administration la somme correspondant à la différence entre son taux personnalisé et celui calculé par son employeur.

  • 1. Bénéfices industriels et commerciaux, bénéfices non commerciaux, bénéfices agricoles.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Environnement
Audition-vision

Trop de bruit au travail

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction