28 produits (laits, lingettes…) pour bébés testés par le magazine 60 Millions de consommateurs contiennent des substances chimiques nocives.


Voici une nouvelle étude du magazine 60 Millions de consommateurs qui risque d’inquiéter nombre de jeunes parents. Pour son dernier numéro à paraître le 23 octobre, le mensuel a passé au crible 52 produits d’hygiène pour bébés : lingettes, crèmes pour le lange, liniments, crèmes et laits nettoyants, eaux nettoyantes, eaux micellaires…

Conclusions : 28 produits sont à évités, en raison de leur nocivité pour la peau fragile des nourrissons ou pour le développement de leur système hormonal. « Les bébés sont particulièrement sensibles (aux susbtances chimiques), parce qu’ils sont en plein développement et ont une faible capacité de détoxication », note le magazine.

Six lingettes sur neuf sont à éviter

Propylparaben, phénoxyéthanol, méthylisothiazolinone…plusieurs susbstances présentes dans les produits pour bébé sont pointées du doigt par le magazine. En 2012, l’Ansm recommandait de restreindre la concentration d’un conservateur, le phénoxyéthanol, dans les cosmétiques destinés aux enfants de moins de trois ans.

À fortes doses, il peut interférer avec le développement hormonal du bébé. Il pénètre dans l’organisme par la peau et son absorption est d’autant plus grande quand le produit n’est pas rincé. Or les grandes marques comme Pampers et Mixa bébé continuent à utiliser cette substance suspectée d’être toxique pour le foie et les globules rouges. Selon le magazine, sur les neuf lingettes testées, six ne devraient pas être utilisées pour les bébés.

Les lingettes Poupina, elles, comportent du propylparaben, un agent conservateur interdit à partir d’avril 2015 dans les produits sans rinçage à appliquer sur les fesses des tout-petits. Cette substance est un perturbateur endocrinien, autrement dit, il peut altérer le développement du système hormonal.

Une mention “hypoallergénique” trompeuse

Des substances dangereuses ont également été retrouvées dans la majorité des laits (sept sur dix) et des crèmes hydratantes (cinq sur sept) pour bébés. Attention aussi aux eaux nettoyantes car certaines contiennent des additifs allergisants et sensibilisants, dont celle de Biolane « Eau pure H2O ».

Est visée aussi la mention « hypoallergénique ». Cette allégation mise en avant sur de nomberux emballages ne fait en fait l’objet d’aucune réglementation. Le magazine a ainsi retrouvé un ou plusieurs composés allergisants dans 11 produits pour bébés.

Pour laver les plus petits en toute sécurité, mieux vaut donc se limiter au strict nécessaire : eau, savon, ou du moins, des produits qui se rincent et qui présentent une liste d’ingrédients restreinte. Enfin, et de manière générale, l’excès de soin est à éviter car il pourrait faciliter les poussées d’eczéma.