Plus de 30 jours d'attente pour passer une IRM

Il faut en moyenne 37,7 jours d’attente pour passer une Irm en France. La faute à un sous-équipement en imagerie médicale et à une explosion de la demande.

Plus de 37 jours, c’est le délai moyen pour obtenir un rendez-vous pour un IRM en France en 2014. Un record depuis onze ans, note l’Association Imagerie Santé Avenir qui a publié sa dernière enquête sur le sujet. On s’éloigne ainsi des 20 jours maximum que le troisième plan cancer (2014-2019) s’est fixé comme objectif.

Les délais s’allongent en effet d’année en année. En 2012, il fallait attendre 29 jours pour passer cet examen; en 2013, 30,5 jours. Et les inégalités régionales se creusent. En Basse-Normandie, il faut attendre 65 jours, en Corse, plus de 80 jours, en Alsace et en Auvergne, plus de 55 jours. A l’inverse, dans les régions les mieux équipées, le délai moyen d’attente tombe à 26 jours en Languedoc-Roussillon et dans le Nord-Pas-de-Calais.

Un manque d’équipement

Pour Imagerie Santé Avenir, la saturation des centres d’imagerie médicale s’explique par la faiblesse du parc IRM en France. On compte en France 10,7 machines par million d’habitants alors que la moyenne européenne est de 20. L’an dernier, seules 38 nouvelles IRM ont ouvert en France mais il en faudrait 150 pour rattraper le retard français.

Dans un même temps, la demande explose car l’IRM plus performante que le scanner devient incontournable dans certaines spécialités comme la cardiologie mais aussi la cancérologie où l’imagerie, et plus particulièrement l’IRM est indiquée dans le bilan initial et tout au long de la maladie. On note ainsi une augmentation de 32% en deux ans pour l’urologie, et de 24% pour les pathologies cardiaques.