Plus de 12 000 prothèses mammaires PIP ont déjà été retirées

Le nombre de retrait de prothèses mammaires PIP ne cesse d’augmenter. Plus de 12 345 à la fin juillet 2012 dont 8 460 à titre préventif, selon le bilan publié par l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé).

Dans 78 % des cas, les prothèses ont été retrouvées intactes après l’explantation. Au total, 3 013 femmes ont eu une rupture de prothèse PIP, dont 151 au cours des mois de juillet et août 2012.

L’ANSM indique que 2 892 réactions inflammatoires ont été signalées chez
1 689 femmes de 2001 à fin juillet 2012. Le nombre de nécrose n’a pas évolué depuis fin juin (6 cas relevés). Un cas d’adénocarcinome mammaire supplémentaire a été déclaré au cours des deux derniers mois (soit un total de 55 cas depuis 2001).

L’Agence précise que cela ne remet pas en cause l’avis de l’Institut National du Cancer, (INCa) du 23 décembre 2011, qui statuait que « Les données disponibles aujourd’hui permettent de conclure à l’absence de sur-risque d’adénocarcinome mammaire chez les femmes porteuses d’implants en comparaison avec la population générale ». Elle rappelle que l’explantation préventive est recommandée.

Environ 30 000 femmes seraient porteuses de prothèses PIP en France.

Lire aussi