Personnes handicapées : la Fnath dénonce un décret réformant l’Aah

Le 20 avril, la Fédération nationale des accidentés de la vie (Fnath) a voté contre un projet de décret présenté pour avis au Conseil national consultatif des personnes handicapées. C’est d’ailleurs l’ensemble du Conseil qui a rejeté ce projet.

La Fnath a dénoncé un projet qui entraînera d’une part une réduction de l’accès à l’emploi des personnes handicapées bénéficiant de l’Allocation adulte handicapé (Aah), et d’autre part à durcir l’attribution de l’Aah.

Concrètement, modifierait la définition de la notion  » de restriction durable durable et substantielle dans l’accès à l’emploi » qui permet l’attribution de l’Aah. Ce texte modifierait également le mode de vote pour l’attribution de l’Aah par les Commissions des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (Cdaph) où siègent des représentants de l’Etat et des associations.

Toute décision d’octroi de l’Aah serait prise à la majorité « des 4/5e des membres. Ainsi, l’octroi d’une Aah dépendra directement du bon vouloir des représentants de l’Etat », souligne la Fnath.

L’association voit venir le risque d’une logique purement comptable : « les décisions d’Aah ne seront pas prises en fonction du dossier et des besoins de la personne mais bien en privilégiant le souci d’économie budgétaire. 

La Fnath refuse que l’augmentation du montant de l’Aah soit, en réalité, financée par les économies que l’on fera sur le volume des bénéficiaires en renvoyant nombre d’entre eux vers le Rsa ».

En savoir plus :

www.fnath.fr