Que ce soit les médicaments en libre accès ou ceux qui sont remboursés, les prix devront être affichés de façon lisible en pharmacie. Et ce depuis le 1er juillet.

Médicaments en libre accès, ou remboursés, comment s’y reconnaître dans les prix ? Depuis le 1er juillet, la vente de médicaments en pharmacie est soumise à de nouvelles règles d’affichage des prix. Ils doivent apparaitre clairement sur une étiquettte pour les produits en libre service.

Pour les médicaments remboursés et non exposés à la vue du public, le prix de vente TTC, doit être également lisible sur le produit ou mentionné dans un catalogue sur un support matériel ou électronique consultable sur place.

Un document unique d’information doit être affiché, dans la pharmacie, sur un support visible et lisible par le consommateur, avec la formule suivante : « Le prix des médicaments non remboursables est libre. Le prix des médicaments remboursables est réglementé. Au prix des médicaments, peut s’ajouter, dans les conditions définies par la réglementation, un honoraire de dispensation par boîte et par ordonnance. À votre demande, un justificatif de paiement peut vous être remis. »

La formule doit être complétée, le cas échéant, par les phrases suivantes :

  • si les médicaments non exposés à la vue du public ne font pas l’objet d’un étiquetage : « Un catalogue des prix des médicaments non exposés à la vue du public est mis à votre disposition. »
  • si le tarif des honoraires n’est pas affiché : « Le catalogue de prix des médicaments non exposés à la vue du public détaille le tarif des honoraires. »

Par ailleurs, le consommateur a la possibilité de réclamer un justificatif de paiement (ticket de paiement), indiquant la date d’achat, le nom et l’adresse de l’officine, le nom, le prix Ttc et la quantité du médicament délivré, et éventuellement le montant des honoraires de dispensation perçus par le pharmacien.

Ces règles ne s’appliquent pas à la vente à distance de médicaments.

Pour rappel, les vignettes apposées sur les boîtes de médicaments sont supprimées depuis le 1er juillet 2014.

Pour en savoir plus