Une réunion publique consacrée à la santé et à l’avenir des hôpitaux publics des Hautes-Pyrénées a lieu ce jeudi 27 janvier, à Argelès-Gazost*. Y participera notamment, pour expliquer les conséquences de la loi Bachelot et de la tarification à l’activité (T2A), Jean-Claude Marx, vice président de la Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité.

Le collectif “Hôpitaux sante 65” et le Comité de Défense et de Promotion de l’Hôpital de Lourdes veulent ainsi informer et mobiliser le maximum de citoyens et d’élus face aux risques de fermeture d’hôpitaux, de services ou de lits, qui pèsent sur les sites de Lourdes, Tarbes, Lannemezan et Bagnères de Bigorre.

« Depuis 2008 et l’annonce du projet de construction d’un hôpital départemental à Lanne, appelé à remplacer ceux de Lourdes et Tarbes, les populations, les usagers et les élus “de terrain” ont soigneusement été tenus à l’écart des centres de décision », déplore dans un communiqué Bruno Gay-Capdevielle, président du Comité de Lourdes, annonçant d’autres rendez-vous : le jeudi 3 février, à 20h30, à la mairie de Vic-Bigorre ; le mardi 22 février, à 18h30, à la bourse du travail de Tarbes, avec Christophe Prud’homme, médecin urgentiste et membre de l’AMUF, et enfin le jeudi 3 mars, à 20h30, au palais des congrès de Lourdes, avec la participation exceptionnelle de Jacques Cotta, journaliste de France 2 et écrivain.

* à 20h30, salle de la terrasse.