La vente de médicaments sur Internet doit-elle être plus encadrée ? Clairement oui, répond l’Académie de pharmacie. Suite à la récente législation, elle souhaite que les pouvoirs publics puissent labelliser les sites, en dissociant ceux dédiés à la vente de médicaments et ceux consacrés à la parapharmacie. Elle leur demande de prévoir des campagnes d’information auprès du grand public sur la sécurisation de la chaîne du médicament, en rappelant que l’achat sur Internet de produits à prescription obligatoire est interdit. L’idée est de rappeler qu’un tel médicament en vente sur internet a toutes les chances d’être frelaté. Elle leur suggère enfin de contrôler régulièrement les sites de vente autorisés. L’Académie recommande aux officinaux de prévoir que ces sites offrent la possibilité d’un dialogue par courriel ou visioconférence entre le pharmacien et le client. Lire aussi Les médicaments sur internet plus chers qu’en pharmacie ?