Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a déclenché le plan national Orsan épidémie (Organisation de la réponse du système de santé en situations sanitaires exceptionnelles) pour faire face à l’épidémie de grippe qui a touché 2 044 000 personnes, d’après l’Institut national de surveillance sanitaire (Invs) et fait 72 morts.

Plus de 2 millions de personnes ont déjà été touchées par la grippe saisonnière depuis le début de l’épidémie. Et le pic de l’épidémie n’est pas encore atteint.

Au niveau régional, les taux d’incidence les plus élevés ont été observés dans le  Limousin, en Provence-Alpes-Côte d’Azur et Midi-Pyrénées (1213). En Rhône-Alpes (1172) et en Bretagne (1 015), également, l’épidémie est forte, ainsi qu’en Île-de-France (926).

L’Institut de veille sanitaire insiste sur le nombre toujours croissant d’hospitalisations dues à des syndromes grippaux, « surtout chez les plus de 65 ans ». Au total, 245 nouveaux cas graves ont nécessité une hospitalisation en réanimation la semaine dernière, portant à 728 le nombre total de cas graves répertoriés depuis le 1er novembre dernier et dont 72 ont abouti à des décès.

La ministre a donc demandé aujourd’hui aux Ars, en lien avec les acteurs du secteur sanitaire et social, de renforcer les actions déjà mises en œuvre : tous les établissements de santé, y compris les établissements privés sont mobilisés pour accompagner la mise en œuvre des dispositifs de réponse aux situations sanitaires exceptionnelles : dispositif « hôpital en tension » et, le cas échéant, les plans blancs. Ces dispositifs doivent permettre de déprogrammer des activités non indispensables, d’ouvrir des lits supplémentaires, de rappeler des personnels et de renforcer ponctuellement les équipes de professionnels de santé dans les établissements en difficulté. Le secteur médico-social est lui aussi sollicité pour assurer la prise en charge sur place des malades dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Marisol Touraine rappelle à cette occasion l’importance de la vaccination anti-grippale, notamment pour les personnes âgées, les personnes fragiles et les professionnels de santé.