Une heure de sport par jour réduirait de 25 % le risque de cancer du sein et une heure de marche le diminuerait de 14 %, selon une étude publiée dans la revue Cancer Epidemiology Biomarkers and Prevention qui a porté sur 73 615 femmes âgées de 50 à 74 ans. L’étude a aussi montré que 9,2 % des femmes n’avaient aucune activité physique et que 47 % marchaient environ 3,5 heures par semaine de façon modérée.

Depuis le 3 octobre, la Ligue nationale contre le cancer* offre des séances d’activité physique gratuite aux personnes atteintes de cancer. On sait notamment que le sport participe à leur mieux être moral et physique, diminue la fatigue, lutte contre la fonte des muscles, contribue à une meilleure tolérance des traitements et réduit le risque de récidive et de mortalité.

*informations sur www.retouradomicile.fr