Navigation article

Cardio-vasculaire

Malades cardiaques : et si vous vous mettiez au tango ?

Depuis 2010, le Dr Marie-Christine Iliou, chef de service de Cardiologie de l'Hôpital Corentin-Celton, d'Issy-les-Moulineaux (92), propose une activité physique originale : des cours de tango pour les patients qui ont subi une chirurgie cardiaque ou ayant une maladie cardiaque chronique.

Les couloirs résonnent de quelques mesures de musique argentine, les portes d'une salle s'ouvrent et les patients sont accueillis par Laure Brajon, professeure de tango, sourire aux lèvres, robe d'un rouge ardent, port de danseuse. Bienvenue dans le temple de la grâce et de la beauté. Nous sommes en réalité dans le service de réadaptation cardiaque, de l'hôpital Corentin-Celton à Issy-les-Moulineaux (92). Initiés par le docteur Marie-Christine lliou, les cours de tango sont proposés pour faire travailler les patients en rééducation cardiaque.

Après un accident cardiaque, on bouge

Il y a quelques années après un accident cardiaque, le malade était convié au repos. « Aujourd'hui, c'est fini, s'exclame le Dr Iliou. Les patients suivent un programme précis de rééducation : cours de diététique, gymnastique, vélo... le but est de réhabituer les patients à l'effort tout en tenant compte de leur capacité physique, de le rééduquer afin qu'il reprenne une vie normale. En un mot modifier son comportement ».

Le tango, la danse idéale pour faire travailler son cœur

« La danse et principalement le tango a pour vertu de faire circuler le sang de façon plus rapide, ce qui est très bénéfique pour les vaisseaux » explique, Marie-Christine lliou. « Lorsque l'on danse le tango, la fréquence cardiaque atteint 60% de sa capacité maximum ».

Prouvé scientifiquement, les cours de tango pour les patients ayant eu un accident cardiaque se pratiquent déjà en Argentine, bien sur, son pays de naissance, mais aussi en Italie, et en Grèce.

D'autres vertus lui sont attribuées, celle de mieux maîtriser sa respiration, de renforcer son maintien et aussi de passer un moment de partage avec son cavalier et tous les danseurs. « Les cours se passent dans une bonne ambiance, on oublie qu'on est malade, on lâche prise pour se consacrer à la danse et à son partenaire, confie Irène, 48 ans, qui a fait un infarctus, il y a 3 semaines.

« Sentimiento »

Le cours commence par de la respiration, l'occasion déjà de bien sentir la cage thoracique puis Laure, la professeure, propose des exercices d'équilibre et une initiation aux pas de base. « On avance le pied gauche, le droit puis on déplace le pied droit vers la droite et on rassemble les deux pieds ». Quelques maladresses au début n'empêchent pas les couples de se former et de commencer à danser en tournant dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, « comme si l'on remontait le temps », précise Laure. La musique envahit la salle et très vite, les patients se retrouvent dans le rythme enflammé du tango.

« C'est une danse que l'on fait avec « sentimiento », avec le cœur, donc toute indiquée pour ces patients... On doit communiquer avec son partenaire, se laisser envahir par la musique ».

A la fin du cours, les participants ont le rose aux joues. On rit, on critique ses premiers pas mais le meilleur moment reste à venir. Laure et Vincent son partenaire réservent une surprise : une démonstration de tango. Langoureux, le couple s'élance pour un tour de salle endiablé. Les participants sont conquis, ils n'en perdent pas une miette. L'espace d'un instant, ils sont les spectateurs passionnés d'une belle histoire... de cœur.

 

Bel Tango, une association de tango argentin, organise régulièrement des bals à l'hôpital. Liste des associations de tango argentins en France : www.letempsdutango.com

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction