Navigation article

Audition-vision

Les seniors ne porteraient pas de lunettes adaptées à leur vue

40 % des personnes âgées ayant des troubles visuels ne porteraient pas de lunettes adaptées à leur vue, d'après une étude de l'Inserm.

Quatre personnes âgées sur dix, ayant des troubles de la vue (myopie, l’hypermétropie ou l’astigmatisme), ne porteraient pas de lunettes adaptées à leur vue, d'après une étude de l'Inserm, de l’Université de Bordeaux et de Sorbonne Université. Ces résultats sont publiés dans la revue Jama Ophthalmology.

Des lunettes mal adaptées à la vue des personnes âgées

Dans cette étude qui a rassemblé 700 personnes âgées de 78 ans et plus, les chercheurs ont démontré que près de 40 % d'entre elles ne portent pas de lunettes adaptées à leur vue. Ils ont analysé les troubles visuels fréquents dans cette population : la myopie, l’hypermétropie ou l’astigmatisme qui sont corrigeables par le port de lunettes bien adaptées à la vue. Ils ont découvert que ces troubles étaient très mal corrigés par des lunettes ou lentilles de vue adaptées. Or, les conséquences sont importantes sur la santé des seniors et leur qualité de vie.

Pourquoi les seniors négligent-ils leur vue ?

« Cela peut être lié à un fatalisme laissant penser qu’il est normal que la vue décline avec l’âge ou encore à des raisons financières persistantes malgré les aides existantes », explique Catherine Helmer, chercheuse Inserm en charge de l’étude. L'isolement, la dépendance, le délai pour obtenir un rendez-vous chez l'ophtalmologiste (80 jours en moyenne en France) et dans certains déserts médicaux, le délai peut être encore plus long, seraient des raisons évoquées par les seniors.

Les auteurs de l'étude préconisent plus d'actions de prévention faites au domicile même de la personne âgée pour expliquer les bienfaits d'une bonne vue sur la qualité de vie.

 

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction