Marisol Touraine a annoncé la revalorisation du plafond d’accès de la couverture maladie universelle complémentaire (Cmu-C) au 1er juillet 2013. Les adultes handicapés demeurent exclus de ce dispositif car le montant mensuel de l’allocation aux adultes handicapés (Aah), 776,59 euros, est supérieur au plafond de la Cmu-C revalorisé. De ce fait, ils ne perçoivent qu’une aide à la complémentaire santé (Acs), qui ne leur garantit pas la même couverture.

Lors du comité interministériel de lutte contre les exclusions qui s’est tenu en janvier dernier, le gouvernement s’était engagé à relever le plafond de la Cmu-C et de l’Acs pour lutter contre le renoncement aux soins pour des raisons financières. L’exclusion des personnes handicapées de la Cmu-C rendra encore difficile leur accès à la santé.

Pour l’Unapei (Union nationale des associations de parents de personnes handicapées mentale), le livre blanc pour une santé accessible aux personnes handicapées mentales et le rapport Jacob avaient bien démontré que les problèmes financiers étaient facteurs d’exclusion des personnes handicapées. Elle demande au gouvernement de revoir sa copie.

Créée en 1960, l’Unapei est le premier mouvement associatif français œuvrant pour la représentation et la défense des intérêts des personnes handicapées mentales. 

Elle représente 180000 personnes handicapées, regroupe 60000 familles adhérentes des associations affiliées, 3100 établissements et services spécialisés, 80000 professionnels employés dans les associations et les établissements.