Alors que resurgit le débat sur la fiscalisation des allocations familiales, les trois quarts des Français se prononcent massivement en faveur de leur plafonnement. Selon un sondage exclusif CSA – BFMTV, 74% des Français sont favorables à une modulation des aides en fonction des revenus de chaque famille (ce n’est pas le cas aujourd’hui). A l’inverse, 21% seulement se disent opposés à ce principe du plafonnement. Les plus favorables à ce que le montant des allocations familiales soit fonction des revenus se situent chez les 50-64 ans (79%), suivis par les 35-49 ans (75%) et les 25-34 ans (74%). Les cadres se prononcent majoritairement pour un plafonnement (81%), devant les ouvriers (76%) et les professions intermédiaires (75%). Les Français favorables au plafonnement sont plus nombreux en province qu’en Ile-de-France (76% contre 68%) ainsi qu’au sein des foyers sans enfants.