Les femmes enceintes doivent limiter leur consommation de poisson

Dans un avis publié le 5 juillet, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Anses) recommande de manger du poisson 2 fois par semaine, dont un à fort teneur en oméga 3 (saumon, sardine, maquereau, hareng, truite fumée). Pour couvrir les besoins en nutriments tout en limitant le risque d’exposition à des polluants chimiques, l’Anses conseille de varier les espèces et les zones d’approvisionnement (sauvage, élevage, pêche, etc.).

Pour les poissons d’eau douce (anguille, barbeau, brème, carpe…) dans lesquels les toxiques s’accumulent particulièrement, l’agence recommande de limiter sa consommation à deux fois par mois pour la population générale et à une fois tous les deux mois pour les femmes en âge de procréer, enceintes et allaitantes.

Par précaution, ces dernières ainsi que les enfants de moins de trois ans doivent également ne pas trop manger de poissons sauvages, type lotte, bar, anguille, grenadier, flétan, brochet, dorade, raie, sabre, thon, etc. Eviter aussi l’espadon, le marlin, le siki et le requin.

« Les produits de la mer et des rivières peuvent être contaminés par des microorganismes pathogènes d’origine humaine, animale, hydrique ou tellurique présents dans l’eau douce ou salée. Les coquillages, en filtrant l’eau, peuvent concentrer de grandes quantités de bactéries, virus et parasites et, à ce titre, représentent une source de contamination humaine s’ils sont collectés en zone polluée, indique l’Anses. Ces dangers biologiques étant majoritairement détruits par la cuisson, les principaux risques sont liés à la consommation des produits crus ou insuffisamment cuits, ou recontaminés après cuisson. »

 

CONSEILS :

-Bien cuire le poisson de mer frais.

-Si vous voulez manger du poisson cru : le vider rapidement après achat ou demander au poissonnier de le faire, le congeler pendant sept jours avant de le consommer.

-Coquillages et fruits de mer crus : les consommer dans les deux heures qui suivent la sortie du réfrigérateur et éviter ceux qui proviennent d’une zone d’élevage non autorisée.

-Utiliser un sac isotherme pour transporter votre poisson jusqu’à chez vous.

-Le conserver dans la partie la plus froide du frigo, entre 0° et 4° C.

-Le consommer le jour de l’achat ou dans les quarante-huit heures.