Les associations de patients dénoncent la création «d’un impôt privé» par certaines cliniques

Dans certaines cliniques privées de la chaîne Vitalia, le deuxième groupe d’hospitalisation privée en France avec une cinquantaine de cliniques, un « forfait d’assistance aux démarches administratives » est compté aux patients, dénonce le Collectif interassociatif sur la santé (Ciss). Ce forfait est au tarif de 9 euros “sur les sites des différentes cliniques du groupe Vitalia. Mais son coût semble en fait pouvoir varier de façon importante” et il a augmenté de 50 % en quelques mois, déclare le Ciss. Ce forfait désigne des ”services administratifs simples : mise à jour de la carte vitale, lien avec l’assureur complémentaire, mise en place du tiers-payant, facilités de paiement, réservation de taxi ou d’ambulance à la sortie de la clinique” souligne le Ciss. Le collectif rappelle qu’il existe déjà, prévus par la loi, un forfait hospitalier, un supplément pour chambre individuelle auxquels s’ajoutent des dépassements d’honoraires. Il estime que ce forfait créé par le groupe Vitalia est un “impôt privé, sorte de péage administratif pour accéder aux soins”.