Navigation article

Médicaments

Les agences de santé sommées de faire le ménage

Après les révélations de Mediapart sur les liens d'affaires entre membres des agences de santé et labos, le procureur de la République est saisi.

Après les révélations faites par Mediapart  dans l’article « Les gendarmes du médicament faisaient affaire avec labos», sur les liens d'affaires entre d'éminents membres des agences du médicament et les laboratoires pharmaceutiques, la Haute autorité de santé (Has) et l'Agence nationale de sécurité du médicament (Ansm) saisissent le procureur de la République. Elles mèneront par ailleurs des audits internes. 

« La mise sur le marché de médicaments et leur remboursement sont soumis à des commissions supposées indépendantes », écrivait Mediapart dans un article publié le 24 mars sur son site, en référence aux commissions de ces deux agences sanitaires.

Or, « pendant des années, des membres éminents de ces commissions (dont un président) ont conseillé secrètement les laboratoires pharmaceutiques », ajoutait le site en ligne

Dans un communiqué, la Has précise qu’elle porte ces « allégations graves concernant l’évaluation des médicaments » à la connaissance du procureur de la République « pour mener les investigations nécessaires à l’établissement de la vérité ». De son côté, l'Ansm a également saisi le procureur de la République et engagé une enquête administrative interne « afin de dresser un état des lieux sur le rôle des personnes visées dans l’article au sein des instances consultatives de l’Agence jusqu’en 2011 ».

 

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction