Le temps passé devant les écrans en soirée, avant le coucher, augmente de plus en plus chez les adolescents. 15 % envoient des Sms au cours de la nuit et 11 % se connectent aux réseaux sociaux. Conséquence : pour 30 % des jeunes, se lever est extrêmement difficile le matin.

Les jeunes sont de plus en plus connectés, c’est une réalité depuis une dizaine d’années, mais ils le sont de plus en plus la nuit également.

Smartphones, ordinateurs, tablettes, les rois de la nuit

33,5 % des adolescents passent plus d’une heure sur un écran après dîner. 15 % envoient des Sms au cours de la nuit et 11 % se connectent aux réseaux sociaux, d’après une étude du Réseau Morphée, réseau de santé consacré à la prise en charge des troubles du sommeil.
Les smartphones, les tablettes et les ordinateurs dont la luminosité de l’écran a un effet important sur la rétine, en mimant la lumière du jour, sont les rois de la nuit.

Conséquence : pour 30 % des jeunes, se lever est extrêmement difficile le matin.

Utiliser son ordinateur ou sa tablette le soir et la nuit donne l’impression à notre horloge interne que la nuit n’a pas encore commencé, ainsi notre cerveau ne lance pas les signaux du sommeil. Plus le temps passé sur écran est long, plus cet effet est important, et plus l’endormissement est retardé !

Dans la plupart des cas, les parents ignorent cette activité nocturne si chère à leurs enfants.

Autre chiffre marquant de l’étude, 23 % des collégiens interrogés sont somnolents ou s’endorment en classe ! Les professeurs se plaignent à juste titre de la fatigue des élèves. Les médecins du sommeil alertent les parents pour qu’ils prennent conscience du problème et donnent à leurs enfants des consignes au moment du coucher.

Méthodologie de l’enquête
Etude réalisée au cours de l’année scolaire 2013-2014, sous la forme d’un questionnaire en ligne anonyme, auprès de 4 collèges de la région parisienne. Echantillon représentatif de 776 jeunes allant de la 6e à la 3e, composé de 408 filles et 368 garçons.