Les accidents de la vie courante causent 18 500 décès par an en France, dont 11 500 pour les seuls accidents domestiques. C’est la troisième cause de décès après les cancers et les maladies cardiovasculaires.

C’est aussi quatre fois plus de tués que dans les accidents de la route souligne la chercheuse de l’université de Toulouse II le Mirail Michèle Lalanne dans une étude titrée «  Sociologie des risques domestiques: des accidents invisibles ? », portant sur la période 2004-2006 et publiée par l’Invs.

Ces décès sont consécutifs à une chute, à une noyade en piscine privée, à un accident de bricolage, un incendie de l’habitation, une intoxication… les chutes à elles seules sont responsables de 60 % des décès lors d’un accident domestique – 70 % des victimes ont plus de 75 ans.
Les accidents domestiques sont la première cause de mortalité chez les enfants (moins de 15 ans).

Les seuls accidents domestiques font aussi 2,7 millions de blessés.