Grâce à des mouvements et à une pédagogie adaptée, le tai chi Xpeo, développé à Grenoble, permet de réduire les raideurs musculaires des malades, d’augmenter l’amplitude de leurs mouvements ainsi que leur niveau global d’énergie.

Depuis octobre 2014, l’Itcca Grenoble organise des cours de tai chi – qi gong Xpeo à destination des malades de Parkinson. Les séances hebdomadaires, d’une durée d’une heure et demie, sont animées par Paul Woo Fon, directeur de l’Itcca Grenoble et initiateur de la méthode Xpeo. Elles sont encadrées par le Dr Valérie Fraix, neurologue, qui suit médicalement certaines des personnes présentes : 13 patients, âgés entre 40 et 65 ans. Pour la majorité d’entre eux, la maladie est suffisamment sévère pour retentir sur leur qualité de vie au quotidien. Valérie Fraix explique l’objectif et le déroulement des séances Xpeo pour Parkinson.

«La spécificité du tai chi Xpeo est de proposer des mouvements qui s’appliquent directement aux activités quotidiennes : marcher, s’asseoir, se lever, se pencher, saisir un objet… Cette pratique facilite ainsi tous les gestes du quotidien et a un impact notable sur la qualité de vie des malades de Parkinson. »

Depuis plus d’un an, le travail de l’Institut Xpeo avec des malades, médecins et neurologues, à Grenoble, produit des résultats très encourageants.

Un séjour au cœur du Vercors

En liaison avec l’association France Parkinson, un séjour est organisé du 16 au 20 octobre à Autrans (Vercors) : Mieux vivre avec la maladie de Parkinson, ouvert à tous les malades, à leurs proches et aux personnes accompagnantes.

Au programme : tai chi Xpeo et ses applications à la marche et autres gestes du quotidien, relaxation, tango thérapeutique, conférences et groupes de parole, etc.

www.xpeo.fr/pratiquer/stages/mieux-vivre-avec-parkinson/