Navigation article

Sport

Le sport, garant d'une bonne santé

L'Organisation mondiale de la santé (Oms) lance un Plan d'action mondial pour l'activité physique et la santé 2018-2019, intitulé « des personnes plus actives pour un monde plus sain ».

Bouger plus pour une meilleure santé, l'organisation mondiale de la santé (Oms) en est convaincue. C'est la raison pour laquelle, elle lance un plan d'action mondial pour l'activité physique et la santé 2018-2019, intitulé « des personnes plus actives pour un monde plus sain ».

Trop de sédentarité

Nous ne sommes pas « programmés » pour rester assis ou inactifs, pourtant dans le monde un adulte sur cinq et quatre adolescents (11-17 ans) sur cinq n'ont pas une activité physique suffisante.

« Être actif est essentiel pour la santé. Mais dans notre monde moderne, cela devient de plus en plus difficile, ce qui tient surtout au fait que nos villes et collectivités n'ont pas été pensées pour cela », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Oms.

L'activité physique est une bonne prévention pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires, les accidents vasculaires cérébraux (Avc), le diabète, le cancer du sein et du côlon, qui sont responsables de plus de 70 % de l'ensemble des décès dans le monde, d'après l'organisation.

Comme l’explique le Dr Tedros: « Inutile d’être un athlète professionnel pour choisir d’être actif. Prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur a déjà des effets réels. On peut aussi opter pour la marche ou le vélo, plutôt que la voiture, pour se rendre à la boulangerie. Ce sont les choix que nous faisons chaque jour qui nous permettent de rester en bonne santé. Ceux qui sont en responsabilité doivent contribuer à ce que les bons choix soient aussi les plus simples. »

Le manque d'activité physique a un coût

La sédentarité altère la santé et à l'échelle mondiale, estime l'Oms elle coûterait 46 milliards d'euros en soins de santé directs, dont 57 % pris en charge par le secteur public, et près de 12 milliards d'euros supplémentaires imputables aux pertes de productivité. 

Le plan fixe l'objectif d'une réduction de 15 % de l'inactivité physique chez l'adulte et l'enfant d'ici à 2030. Les mesures concernent 20 domaines, et visent à agir sur l'environnement pour inciter les personnes de tout âge et toute condition à pratiquer davantage la marche, le vélo, les activités sportives, les loisirs actifs, la danse et le jeu. Les agents de santé et professionnels doivent être formés, les technologies numériques, utilisées à bon escient, et les systèmes de données, renforcées. 

L'Oms a inauguré en parallèle, depuis Lisbonne, une campagne de promotion de l'activité physique avec le message : « Soyons actifs ! Tout le monde, partout, tous les jours ». 

Vos réactions

Dans la même rubrique

Bien-être

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction