Annuaire-secu.com fait état d’une étude de la Cpam des Hauts-de-Seine sur la consommation des soins de ville et soins hospitaliers en 2009 selon leur commune de résidence.
En moyenne, en 2009, un assuré de cette caisse a dépensé 1 066 euros en soins de ville, dont 330 euros de médicaments, 290 euros d’honoraires et 183 euros d’indemnités journalières (IJ). Les frais hospitaliers ont atteints 755 euros, dont 328 euros pour les séjours en médecine et 181 euros pour la chirurgie.

La Cpam a classé les communes en cinq groupes, des plus pauvres, le groupe 1 (Genevilliers, Bagneux, Villeneuve-la-Garenne) aux plus aisées (Neuilly, Antony ou Meudon) rassemblées dans le groupe 5.

La Caisse fait le constat que les assurés résidant dans ces deux groupes de communes consomment davantage de soins de ville que ceux des autres communes.

Ces deux types de populations : les populations jeunes, les précaires et les malades en ALD d’une part, les personnes âgées et aisées d’autre part, sont plus consommatrices de soins. Mais pas les mêmes.

Les habitants des villes du groupe 5 recourent davantage à des spécialistes que les assurés vivant dans des villes pauvres : de 60 % à 65 % des bénéficiaires y ont eu recours à un spécialiste en 2009, contre 48 à 55 % dans les villes pauvres.

A l’inverse, la population des villes du groupe 1 bénéficient davantage des IJ – notamment pour accident du travail – et est plus fréquemment en ALD.