Navigation article

Sida

Les étudiants boudent le préservatif

Un étudiant sur deux déclare ne pas utiliser de préservatif à chaque rapport sexuel, d'après une étude de la Smerep, mutuelle étudiante. Et de nombreuses idées fausses persistent sur le sida et les Mst.

Les étudiants minimisent le risque de transmission des maladies sexuellement transmissibles (Mst) dont le sida, et de fausses croyances persistent encore sur ces maladies. En effet, d'après une étude de la Smerep (organisme de Sécurité sociale étudiante) 1 menée par Opinion Way, un étudiant sur deux seulement utilise un préservatif à chaque rapport sexuel. Les lycéens, quant à eux, sont plus prudents : ils sont 8 sur 10 à en utiliser.

Manque d'information

Le plus inquiétant, d'après la Smerep, reste que  37 % des étudiants reconnaissent ne pas utiliser de préservatif lorsque leur partenaire prend la pilule « ce qui conduit à penser qu'ils réduisent le préservatif à l'unique rôle de moyen de contraception », conclu la mutuelle étudiante.

Lorsqu'ils changent de partenaire, 7 étudiants sur 10 avouent ne pas se faire dépister de façon systématique, dont 41 % jamais. Car près de 6 sur 10 (58 %) estiment qu'ils n'ont pas pris de risques suffisants pour le faire, et 14 % déclarent ne pas savoir où se rendre pour pratiquer ce genre de test. 4 % refusent de voir et de savoir.

Les idées fausses sur le sida persistent

Le sida est encore, pour beaucoup de jeunes, une maladie méconnue. Des fausses croyances continuent de circuler.
Par exemple : près de 15 % des étudiants et 9 % des lycéens pensent qu'il peut être transmis par une simple piqûre de moustique, 6 % en embrassant une personne séropositive et 4 % en buvant dans son verre. L'enquête de la Sécu étudiante démontre également qu'un étudiant et un lycéen sur 10 pensent encore qu'on guérit facilement du sida aujourd'hui.

Rappel : le port du préservatif est la seule façon de se protéger contre les maladies sexuellement transmissibles (Mst) dont le sida.

A savoir :

Pour se faire dépister : sida-info-service.org/ou-faire-un-test-de-depistage-du500/

sida-info-service, appels anonymes et gratuits 24h/24

onsexprime, site de prévention pour les adolescents.

  • 1. L’étude de la Smerep a été réalisée auprès de 1 001 étudiants et 1 000 lycéens de France, via un questionnaire en ligne de fin avril à fin mai 2018.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction