Le Mediator aurait été testé sur l’homme comme coupe-faim

“Contrairement à ce que Servier a toujours affirmé jusqu’à présent” le Mediator a bien été testé sur l’homme comme coupe-faim selon des essais cliniques retrouvés lors de perquisitions au siège des laboratoires Servier a révélé le Journal du dimanche.

Le Jdd cite plusieurs rapports dont un de 1971 dans lequel il est écrit, après des tests sur des obèses, que le Mediator “peut être considéré comme un anorexique des plus satisfaisants et mérite d’être retenu comme adjuvant des plus précieux dans le traitement de l’obésité »… En 1968, un chercheur de Servier note les “excellents résultats” de ce produit dans des cures d’amaigrissement menées avec des obèses.

Servier a répondu par communiqué ne s’être jamais caché d’avoir pratiqué ces tests et les avoir mis de lui-même à disposition des enquêteurs.

Le procès pénal de cette affaire – le Mediator pourrait être responsable de plusieurs centaines de décès – s’ouvrira mi-mai devant le tribunal correctionnel de Nantes.