Roselyne Bachelot a donné le coup d’envoi pour le chantier sur la dépendance. Le 4 janvier, la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale a mis en place quatre groupes de travail chargés de plancher sur le sujet afin de réformer son financement : « société et vieillissement », « enjeux démographiques et financiers de la dépendance », « accueil et accompagnement des personnes âgées » et « stratégie pour la couverture de la dépendance des personnes âgées”.

La ministre a par ailleurs commencé des consultations avec les syndicats et les partis politiques, avant de rencontrer des représentants du monde associatif et médical, des mutuelles et des assureurs.

Les conclusions des groupes de travail devraient être rendues « avant l’été ». L’objectif annoncé est que le gouvernement puisse prendre des mesures à l’automne prochain et inscrive ces dernières dans le budget de la Sécurité sociale de 2012. La piste d’une cinquième branche de la Sécu reste envisagée.

Les dépenses consacrées à la dépendance s’élèvent à 22 milliards d’euros par an et pourraient atteindre 30 milliards dans les années qui viennent. Elles sont principalement prises en charge par l’assurance maladie et par les départements, via l’Allocation personnalisée à l’autonomie (APA).

A lire aussi :