Les déclarations de Didier Migaud, président de la Cour des comptes, dimanche, lors de l’émission « Le Grand Rendez-vous » sur Europe 1, ont de quoi inquiéter. Considérant que les allocations familiales font partie intégrante des revenus des Français, il suggère de les fiscaliser pour augmenter les recettes de l’Etat.
Celui ci a également estimé que l’on pourrait fiscaliser la majoration des retraites pour les parents de trois enfants, ce qui permettrait de faire rentrer 800 millions d’euros dans les caisses de l’Etat.
Mais d’autres pistes pourraient être envisagées pour les allocations familiales comme leur passage sous conditions de ressources. Un certain nombre de prestation de la CAf (Prestation d’accueil du jeune enfant ou allocations logement) sont déjà fonction du revenu. Ce principe pourrait être étendu. Pour le Ministre de l’économie, Pierre Moscovici, ce débat vient trop tôt, rappelant qu’actuellement une mission sur la politique familiale a été confiée à un ancien président de chambre à la Cour des comptes, Bertrand Fragonard. C’est à la lecture de son rapport, que le gouvernement pourra se prononcer.
Les mamans solos se rebiffent.

De leur coté, c’est de toutes autres propositions que veulent faire les « mamans solos ». K d’urgence, une des associations qui les représente a présenté vendredi dernier 10 demandes à François Hollande. Ses membres ont rappelé que les familles monoparentales sont les premières victimes de la crise, du surendettement, des difficultés de logement, des emplois précaires et du manque de modes de garde adaptés… Or, les mamans seules qui n’ont qu’un enfant -la plupart du temps abandonnée par le père et sans pension alimentaire- ne bénéficie pas des allocations familiales versées seulement au second enfant pour toutes les familles, aisées ou non. L’association demande d’urgence une réforme.