Le financement des associations de patients par les industriels de la santé : 5,8 millions d’euros en 2011

En 2011, les industriels de la santé ont déclaré avoir versé 5,8 millions d’euros d’aides à 356 associations de patients en France, indique la Haute autorité de santé (Has).

Depuis 2010, ces aides doivent être déclarées par les industriels, une disposition fixée par la loi Hpst de 2009 qui vise à améliorer la transparence de ces financements.

113 déclarations ont été enregistrées en 2011 contre 96 en 2010 et 81 en 2009. Le montant global des aides aux associations est passé de 5,1 à 5,8 millions d’euros.

La Has déclare que “tous secteurs confondus, l’essentiel des aides 5,5 M€ (94 %) est versé sans contrepartie économique”. L’essentiel des versements a été le fait des labos pharmaceutiques (5,4 millions).

Ces aides, indispensables à la vie des associations posent cependant problème quant à leur autonomie. Mais elles non guère de solutions faute de financement public suffisant.

Les groupes les plus actifs dans ce domaine sont Pfizer qui soutient 50 associations à hauteur de 328 000 euros, Sanofi (44 associations et 413 713 euros ), Novartis (30 associations et près de 390 000 euros). Suivent Abbott France Sas (28 associations et 340 000 euros et Johnson & Johnson (22 associations et 638 500 euros). Tous les grands groupes pharmaceutiques sont présents…