Navigation article

Système de soins

Le dossier médical partagé généralisé à l'automne

Tous les Français pourront bientôt bénéficier d’un dossier médical partagé. Ce document numérique sera déployé par l’assurance-maladie et permettra un meilleur suivi de santé.

1 Pour tous, gratuit et sécuriséLe dossier médical partagé (Dmp) sera bientôt généralisé à l’ensemble des Français. En effet, l’assurance-maladie va progressivement le déployer d’ici à la fin de l’année 2018. Gratuit et confidentiel, ce document numérique permettra à tous les patients d’accéder à leurs données réunies en un fichier, notamment concernant leurs traitements et leur historique médical. Le Dmp est hautement sécurisé.

2 Création facilitée

Pour faciliter la mise en place du Dmp, l’assurance-maladie mise sur une création plus facile des dossiers. Jusqu’alors, c’était le médecin qui en avait la charge. Désormais, le patient pourra s’en occuper lui-même, en ligne ou auprès de sa caisse primaire d’assurance-maladie. Les pharmaciens seront également autorisés à le faire contre une rémunération de un euro, tout comme les infirmières pour les personnes en perte d’autonomie.

3 Avantages

La généralisation du dossier médical partagé poursuit plusieurs objectifs :

– améliorer la qualité des soins ; 

– réaliser des économies, notamment en évitant la répétition d’actes entre la ville et l’hôpital.

 4 Que contient-il ? 

Le Dmp contiendra toutes les données médicales concernant les patients et pouvant être utiles aux soignants.

– Les pathologies et allergies éventuelles.

– Les antécédents (maladies, opérations…).

– Les traitements médicamenteux en cours.

– Les données de remboursement de l’assurance-maladie.

– Les comptes-rendus d’hospitalisation et de consultation.

– Les résultats d’examens (radios, analyses biologiques…).

– Et toutes autres informations utiles, comme les coordonnées des proches à prévenir en cas d’urgence, etc.

3E ESSAI… Pour rappel, le Dmp n’en est pas à son premier essai. Il avait été lancé pour la première fois en 2004 par Philippe Douste-Blazy, puis relancé en 2017 par Marisol Touraine. Après une expérimentation concluante dans neuf départements et 1 million de dossiers ouverts, le projet devrait enfin aboutir à l’échelle nationale.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Protection sociale

En direct de notre blog

Bien-être

Alimentation

Vive l'olive

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction