Le projet de décret conduisant à la baisse des indemnités journalières annoncé lors de la présentation du Plfss 2012 a été rejeté par le conseil de la Caisse nationale d’assurance-maladie des travailleurs salariés (Cnamts) ce mardi (12/010/2011).

Les représentants du Collectif associatif sur la santé (Ciss), de la Fédération des accidentés de la vie (Fnath) et de Union des associations familiales (Unaf) ont voté contre, rejoint par la majorité des administrateurs dont aucun n’a approuvé le projet (18 contre, 0 pour, 14 abstentions). Les trois organisations patronales se sont abstenues.

Les trois associations considèrent que “ce projet de décret tire gravement à conséquence pour les personnes salariées en arrêt maladie puisqu’il prévoit une diminution des indemnités journalières. La modification des règles de calcul (prenant en compte le salaire net au lieu du salaire brut) n’est évidemment pas anodine pour les malades”. Elle représentera de 30 à 40 euros de moins pour un smicard en arrêt maladie.

Fnath, Ciss et Unaf “dénoncent une politique qui tire à vue sur les populations les plus exposées aux conditions de travail dégradées et tous les travailleurs ponctuellement ou chroniquement malades”. Une politique sous-tendue par “une logique punitive qui n’en finit pas de s’en prendre aux malades sur lesquels un climat de suspicion pèse injustement”.