Le Collectif des usagers de la santé fait 30 propositions pour améliorer la vie des patients

Bientôt, Marisol Touraine annoncera une loi de santé qui contiendra les mesures législatives concrétisant la stratégie nationale de santé de la France. Dans cette perspective, le Collectif interassociatif des usagers de la santé (Ciss) se positionne non pas pour une loi «techno», mais bien pour une loi qui soit en phase avec les patients. C’est le sens des  trente propositions qu’il vient de publier. D’abord, défend le collectif, il faut promouvoir la santé au cœur des politiques publiques pour une véritable logique de santé publique «en utilisant au service de cette stratégie les outils que constituent la réglementation, la fiscalité, les actions de prévention médicalisée, l’approche populationnelle et l’ancrage des actions de promotion de la santé dans les milieux, les territoires et au sein des communautés concernées ».

Le Ciss propose également la mise en place de «centres d’accompagnement en santé» pour offrir aux personnes en difficulté des réponses concrètes à leurs attentes en matière de santé.

En bref, il faut innover dans l’accès et l’accompagnement aux soins et permettre aux organisations issues de la mobilisation des patients eux-mêmes, qui connaissent bien ces sujets et sont capables d’expertise, d’être plus visibles et de peser un vrai poids dans la société civile.