Le Chu de Caen suspend les paiements de ses fournitures et de ses cotisations sociales

Le Chu de Caen a suspendu le paiement de ses fournisseurs et des cotisations sociales dues, indique l’Afp. Dans un courrier aux salariés, le directeur du Chu indique qu’il est contraint à cette décision mais précise cependant que les salaires seront payés.

Le Chu est en difficulté depuis plusieurs années, comme presque tous les hôpitaux. En 2010 il était même l’établissement le plus déficitaire en France avec un trou près de 20 millions d’euros. Un déficit diminué de moitié en 2011 et qui ne représente que 2 % du budget. Il a été placé sous tutelle de l’Etat en 2009.

Le Chu ne pouvait donc fonctionner qu’avec des découverts bancaires mais les banques semblent désormais freiner leurs autorisations de découverts.

Le déficit plus prononcé du Chu de Caen est en partie lié à son histoire, avec la présence massive d’amiante projeté à sa construction dans la structure des bâtiments. Dans ces locaux amiantés, les réparations et les travaux réguliers demandent plus de technicité, de précautions et coûtent donc beaucoup plus chers. Presque un tiers de plus.

Commencé en 2007, le désamiantage n’est toujours pas achevé. Le Chu emploie environ 7 000 salariés. Au fil des années 116 salariés ont été reconnus exposés à l’amiante et 32 reconnues en maladie professionnelle pour cela.

La reconstruction de l’établissement a bien été annoncée en 2010 mais n’a pas connu le moindre début d’exécution.

A lire également :