Le 20 mai 1983, le monde découvrait le sida

Découverte virus HIV

Il y a trente ans, jour pour jour, le 20 mai 1983, l’équipe de chercheurs de l’Institut Pasteur, dirigée par le Pr Luc Montagnier, décrivait dans la revue américaine Science l’existence d’un nouveau virus de l’immunodéficience humaine (Vih), responsable du sida. Isolé à partir d’un patient séropositif, ce virus est baptisé Lav pour virus associé à la lymphadénopathie par allusion au gonflement des ganglions, signe avant-coureur de la maladie.Pour ces recherches, le Pr Luc Montagnier et Françoise Barré-Sinoussi obtiendront le prix Nobel de médecine en 2008.

Treize ans plus tard, en 1996, l’arrivée des traitements combinés surnommés trithérapies, a radicalement changé la donne en permettant aux personnes séropositives dépistées précocement d’avoir une durée de vie équivalente à celle de la population générale, avec un risque de transmettre la maladie extrêmement faible. Mais alors que le sida est responsable de plus de 28 millions de décès dans le monde depuis son apparition en 1981, aucun vaccin n’a encore été trouvé.

Pendant trois jours à Paris, l’Institut Pasteur célèbre cette découverte et trente années de recherches par un colloque scientifique « Imagine the Future », qui doit donner lieu à de nombreuses présentations des travaux de scientifiques du monde entier. L’un des objectifs de la lutte contre le sida reste de mieux dépister le virus, pour tenter de l’éradiquer, et non plus seulement de le contrôler grâce aux traitements.