La rue contre l’Ani

Ce mardi 9 avril, la Cgt, avec d’autres organisations syndicales appelait l’ensemble des salariés, du privé comme du public, des retraités et des privés d’emploi, à une journée de grèves et de manifestations pour empêcher la transposition dans la loi du contenu de l’Ani du 11 janvier.

Dans les rangs, on pouvait noter la participation de nombreux représentants mutualistes, particulièrement mobilisés autour des risques sur la santé qu’impose l’Ani.

On l’a dit, le premier article de l’accord national interprofessionnel impose aux salariés des contrats collectifs pour leur complémentaire santé, en oubliant les plus précaires : chômeurs, étudiants et retraités.

Il crée une fracture entre ceux qui auront une protection sociale et ceux qui n’en n’auront pas, mais aussi entre ceux qui bénéficieront de contrats de bons niveaux et ceux, dans des métiers plus précaires, qui seront couverts a minima.

On l’a dit aussi, l’application de cet accord posera un vrai problème de financement de la protection sociale. Les contrats collectifs bénéficient d’exonérations sociales et fiscales importantes : 4,3 milliards d’euros, en 2011, selon la cour des comptes. A lui seul l’Ani représentera 2,5 milliards d’euros.

Mais on n’a pas encore mesuré – hors la dépréciation de l’emploi salarié induite par les autres articles de cet accord – les effets collatéraux que cet accord, une fois appliqué, aura sur les Français.

Le réseau de vigie en matière de santé, de militance et de proximité que les mutuelles ont su développer, notamment dans les entreprises, depuis des décennies, risque d’être emporté par cette lame de fond. Une rupture dans l’idée même que chacun peut avoir de sa santé et de sa prise en charge. Et la plus grande rupture est bien dans le fait que pour la première fois, notre pays institue une complémentaire santé obligatoire. Au détriment de la Sécurité sociale.

Viva suit au quotidien l’Ani :

 

https://www.vivamagazine.fr/ani-va-accroitre-la-facture-et-la-fracture-sociale-167254

https://www.vivamagazine.fr/ani-la-generalisation-de-la-couverture-sante-en-entreprise-votee-assemblee-nationale-167250

https://www.vivamagazine.fr/ani-pour-la-fnath-il-faut-une-reflexion-plus-globale-sur-acces-la-complementaire-sante-167232