Les ventes de médicament en France ont représenté 27,3 milliards d’euros en 2009 indique l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) dans la 11e édition de son « Analyse des ventes de médicaments en France », celui-ci concernant la période 1999-2009.

Pour les spécialités remboursables, la progression n’est que de 1,8 % sur 2008. En 2010, une première estimation montre un ralentissement plus fort des dépenses à + 0,6 % en valeur globale et un recul de 1 à 2 % en volume. Autre point marquant : les génériques pèsent désormais près du quart du marché (22,6 %) en volume, mais 10,4 % en valeur.

Les médicaments les plus achetés sont des antalgiques. En ville, les plus gros chiffres d’affaires sont réalisés par un antiagrégant plaquettaire, un hypolipidémiant (qui réduit le taux de graisses dans le sang) et un antiasthmatique. En milieu hospitalier, en valeur, les médicaments arrivant en tête sont des anticancéreux.

Enfin, près de 80 % des ventes de médicaments se font en officine en 2009, 21 % étant consommés à l’hôpital. La quasi-totalité (92 %) des ventes faites en pharmacie sont des médicaments remboursables.

Si les ventes décélèrent légèrement, les Français restent les premiers consommateurs de médicaments en Europe. En 2009, près de 3,2 milliards de boîtes ont été vendues au cours de l’année.

Reste qu’en « unités standards par habitant », la consommation des Français dans les 8 principales classes de médicaments n’a progressé que de 0,5 % entre 2006 et 2009, contre 4,3 % en Allemagne, 4,5 % en Italie et 4,6 % en Espagne.

En savoir plus : www.afssaps.fr