La ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, a annoncé le 4 décembre dans Le Parisien que la prime de Noël, aide destinée aux plus démunis créée en 1998, sera reconduite mais pas augmentée. Elle est destinée aux bénéficiaires des minima sociaux (Rsa, allocation de solidarité spécifique, allocation équivalent retraite et allocation transitoire de solidarité). 1 830 000 personnes percevront cette prime versée une semaine avant Noël.

Son montant est de 152 euros pour une personne seule et de 320 euros pour un couple avec deux enfants. « Les montants versés ne bougeront pas », a déclaré Marisol Touraine, mais « le nombre de bénéficiaires, lui, augmente sous l’effet de la crise et du nombre d’allocataires ».

Cette prime représentera un coût global de 400 millions d’euros.