Alors que de deux cas de coronavirus ont été diagnostiqués en France, l’Organisation mondiale de la santé (Oms) demande aux Français de ne pas s’affoler.

 

« La possibilité que quelqu’un tombe malade est très faible, a expliqué Gregory Hartl, porte-parole de l’Oms. Avant de se rendre à l’hôpital, les Français […] doivent se demander s’ils ont été exposés à d’autres personnes qui se sont rendues dans les régions affectées. Nous ne voulons pas que le système de santé soit surchargé. »

Depuis septembre 2012, 34 cas de coronavirus ont été identifiés dans le monde (en Arabie Saoudite,  en Jordanie, au Royaume-Uni, en Allemagne et en France), 18 personnes en sont décédées. Des études sont en cours pour comprendre le mode et la source de contamination du nouveau virus qui restent inconnues, même si les experts considèrent que le virus provient des animaux.

« Nous n’avons pas enregistré de transmission au sein de communautés. Nous avons seulement enregistré des cas de transmissions entre humains ayant eu un très très proche contact », souligne l’Oms.

Les symptômes sont ceux d’une infection respiratoire aiguë et grave avec fièvre, toux, essoufflement et difficultés respiratoires. A la différence du Sras (syndrome respiratoire aigu sévère) auquel il a été assimilé dans un premier temps et qui a tué 800 patients il y a dix ans, le coronavirus provoque rapidement une insuffisance rénale.

A moins de deux mois des premiers départs en vacances, l’Oms n’a pas modifié ses recommandations de voyage avec l’Arabie Saoudite d’où est partie la propagation du virus. Se laver les mains régulièrement et éviter les contacts avec les animaux sont les principales préconisations.

Pour toute question, un numéro vert a été mis en place par le ministère de la Santé : le 0800 13 00 00 (du lundi au samedi de 9 heures à 19 heures).

En cas de doute, il faut consulter un médecin.

 

LES PAYS A RISQUES
L’Arabie S                                                                                                                                                                                                                 aoudite, le Qatar, la Jordanie mais aussi le Koweit, le Bahreïn, l’Iran, l’Irak, les Emirats arabes unis, l’Oman, le Yemen, la Syrie, le Liban, les territoires occupés de Palestine et Israël sont sous surveillance.