La mutuelle s’engage

Cancers, maladies cardio-vasculaires, diabète, troubles mentaux, problèmes musculaires et articulaires… Nos sociétés sont confrontées à une véritable épidémie – au sens de multiplication considérable des cas – de maladies chroniques.

« L’Organisation mondiale de la santé (Oms) estime qu’elles représentent, à cause des coûts qu’elles engendrent, une grave menace pour les systèmes de santé solidaires », souligne Léonora Tréhel, présidente de la Mutuelle Familiale, qui redoute la montée dans l’opinion d’une logique d’assurances individuelles. Comment répondre à ce défi ? Par une vraie politique de prévention, car ces affections sont en grande partie liées au mode de vie et à l’environnement.

On sait que le retrait des substances cancérigènes ferait plus contre l’épidémie de cancer que tous les médicaments anticancéreux, mais les mesures en ce sens tardent. C’est pourquoi la mutuelle informe es adhérents, les alerte sur les risques environnementaux et professionnels – avec notamment la création du mémo Pro-santé. En même temps que la santé,
c’est la solidarité, principe de la Sécurité sociale et de la mutuelle, qu’elle entend ainsi défendre.