Navigation article

Maladies

La maladie de Lyme : trop d'antibiotiques prescrits

Une étude prouve que beaucoup d'antibiotiques sont inutiles dans le traitement de la maladie de Lyme. Cette pathologie n'est confirmée que dans 10 % des cas.

Une étude (publiée en anglais) pilotée par le professeur Eric Caumes du service des maladies infectieuses de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris, AP-HP) a prouvé que la maladie de Lyme n'est confirmée que chez 10 % des patients qui consultent et que beaucoup de traitements antibiotiques sont inutiles.

Trop antibiotiques prescrits pour rien

D'après cette étude, seuls 10% des patients qui ont consulté étaient atteints de la maladie de Lyme, cette infection due à une bactérie transmise par des tiques infectées. Les autres malades étaient atteints de problèmes psychologiques (31,2 %), de maladies rhumatologiques ou musculaires (19 %), de maladies neurologiques (15,2 %) ou d'autres maladies (33,7 %), dont un nombre non négligeable de syndromes d'apnée du sommeil, précise l'enquête.

Des antibiotiques ont été prescrits dès la première consultation à la moitié des patients ainsi que des anti-infectieux (antiparasitaires, antifongiques, antiviraux). Tout cela pour rien, car les antibiotiques n'ont apporté aucune amélioration, déplorent les auteurs.

En revanche, pour les 10% des malades atteints de la maladie, on observe une guérison après l'administration d'un traitement antibiotique adapté.

A noter : cette enquête menée par le professeur Éric Caumes, a porté sur plus de 300 patients qui ont consulté entre janvier 2014 et décembre 2017 pour une suspicion de maladie de Lyme. Sont considérés comme atteints de la maladie de Lyme, les patients qui ont été exposés à une tique, avec des signes caractéristiques de cette maladie et ont fait des tests sanguins positifs.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction